Le patrimoine architectural de Saint-Étienne

La ville de Saint-Étienne possède un remarquable patrimoine architectural, du XIVe siècle au XXe siècle, qui lui a valu en 2000 le label « Ville d'Art et d'Histoire ». La ville est en plus reconnue depuis le 22 novembre 2010 par l’UNESCO comme faisant partie du réseau « villes créatives Design ».

Architecture du XIVe siècle au XXe siècle

À Saint-Étienne on retrouve l’architecture du XVIe siècle (la Maison François 1er, la maison Peurière, la Tour de la Droguerie…), l’architecture du XIXe siècle (Manufacture d’armes de Saint-Étienne construite en 1864, Immeuble Grand-Cercle…) et l’architecture du XXe siècle (l’immeuble de la Condition des Soies rue d’Arcole, l’hôtel de la Préfecture place Jean-Jaurès, la Bourse du Travail cours Victor Hugo…).

Le plus ancien pont ferroviaire d'Europe continentale (classé monument historique), la Manufacture d'Armes, la préfecture, l'hôtel de ville, la Bourse du Travail, la tour de la Droguerie et bien d'autres édifices sont autant d'exemples du patrimoine exceptionnel de la ville de Saint-Étienne en France.

Les plus hautes structures de Saint-Étienne

Les structures les plus hautes de la ville de Saint-Étienne sont : la tour Cassin, rue René Cassin à la Cotonne (66 mètres) et la Tour de Beaulieu, rue Le Corbusier (69 mètres). Il y a aussi l'émetteur du Guizay qui avec ses 110 mètres est la plus haute structure du département. Situé sur la commune de Planfoy, il domine la ville qu'il dessert en radio, télévision et téléphonie mobile.

Les édifices religieux

De nombreux édifices religieux à l’architecture surprenante jalonnent également Saint-Étienne. C’est le cas de la Cathédrale Saint-Charles fondée de 1912 à 1923, l’église Sainte-Marie construite le long de l'ancienne rue de Lyon, l’église Notre-Dame érigée au XVIIe siècle, ou encore la Grande Mosquée Mohamed VI inaugurée en 2012 et qui est un exemple de l’art architectural marocain.